Quand Wordpress rencontre Perl

En tant que développeur, on peut avoir toutes les réticences possibles à mettre en place un site basé sur Wordpress. Néanmoins, avec la profusion de thèmes et le panel de modules disponibles, utiliser cette plateforme reste une solution possible pour certains clients.

En ce qui me concerne, j'aime bien isoler les environnements de développement, recette et production et je trouve que ce n'est pas spécialement facilité avec Wordpress. De plus, pour peu que l'on mette en place un thème basé sur Visual Composer, la base de données devient vraiment centrale dans le processus de développement.

Donc lorsque je travaille avec Wordpress, je me retrouve généralement à devoir recopier des bases de données entre plusieurs environnements. Et s'il y a une chose bien sympathique, c'est que les urls des images sont absolues dans la base de données. Cool.

J'ai déjà dit il y a un petit moment qu'une bonne vieille commande linux te sauve tôt ou tard la vie mais dans cet article c'est de Perl dont il est question. Ce n'est pas une nouveauté mais ce langage très souvent installé avec votre système d'exploitation s'avère extrêmement utile pour les manipulations de texte (PCRE ça doit parler à certains).

Ainsi, avant de recopier une base de données d'un environnement à un autre, j'utilise une commande suivante pour modifier le dump de la base de données :

$ cat in.sql | perl -lpe's/192\.168\.33\.10/staging\.mydomain\.tld/g' > out.sql

Cette simple commande remplace 192.168.33.10 par staging.mydomain.tld reconnu dans le fichier in.sql et écrit le résultat dans out.sql.

Je suis assez friand de ce genre de petites astuces de la ligne de commande. J'espère que celle ci pourra être utile. Elle peut s'insérer facilement dans un script un peu plus complet.

Jef Digital

Développement web, développement mobile à la Réunion, Worldwide.

Nous apportons notre expertise technique pour booster votre activité web & mobile. Nous contacter