La règle de trois

dev, entreprenariat, mindset

Au delà du but, il y a une chose que j'apprécie tout particulièrement lorsque je conduis un projet. C'est l'apprentissage et le perfectionnement. Considérant qu'il y a toujours à apprendre de ce que je réalise, si je dénombre au moins trois points sur lesquels j'apprends, c'est que le projet m'a apporté un bonus. Dans le cas contraire, je peux en tirer une réflexion toute autre : Est-ce un traitement qui peut être automatisé ? Quelle est finalement la valeur ajoutée de mon travail ? Suis-je devenu un expert du domaine ?

Je ne suis pas aussi strict qu'un confrère qui applique une règle des 80/20 (80% de technos connues pour 20% de technos non connues) mais lorsque cela est posssible je réalise mes projets avec une part de risque maîtrisé. Je dis bien maîtrisé car l'objectif de livraison et de qualité doivent être tenus avant tout.

A titre d'exemple, le mois dernier j'ai pu réaliser un projet pour un dispositif Facebook avec Meteor que je n'avais pas encore utilisé en production. J'ai vu en cette techno l'opportunuté de livrer rapidement l'application. En ce sens je n'ai pas été déçu mais j'ai appris 3 choses importantes :

  • Iron router n'est pas compatible IE8 et cela m'a coûté une bonne réorganisation de code tardive
  • Héberger son appli Méteor, je n'ai pas trouvé d'offre structurée très abordable; en revanche cela m'a permis de tester Vultr en montant Meteor derrière Nginx sur un VPS.
  • Déployer son application, ça se fait aisément avec un utilitaire dédié mupx qui fonctionne très bien

Dans ce cas précis ce sont des considérations très techniques mais les bénéfices peuvent porter sur les relations humaines ou commerciales, sur de l'avant projet... Quoi qu'il en soit, vous pouvez juger par vous même de mon niveau en Meteor et j'ai encore de la marge.